Mail Quality Club, présentation et objectifs de l’association

Télécoms, caisses de retraite, mutuelles, banques, assurances, services publics, énergie… L’association Mail Quality Club réunit 11 des plus grands clients de La Poste qui représentent environ 30 % des communications de gestion (relevés, factures, …) distribuées par la Poste.

« Sachant que 80% du coût d’un pli est lié à l’affranchissement, l’objectif principal de l’association est l’optimisation de ce poste budgétaire majeur pour nos entreprises. Cela sous-entend donc la maîtrise du coût de l’affranchissement du courrier de gestion et bien sûr l’investigation de solutions alternatives mesurées et une volonté de travailler conjointement avec nos interlocuteurs du groupe La Poste » explique Jean-Paul Fétu, Président du Mail Quality Club. L’association s’intéresse aussi de près aux nouvelles formes de correspondance telles que le courrier électronique et hybride qui naissent de la transformation digitale des entreprises.

Les membres du Mail Quality Club se retrouvent régulièrement autour de réunions plénières et d’ateliers thématiques qui traitent de sujets aussi variés que les offres postales en France et en Europe, les perspectives du marché du courrier dans 5 ans, les évolutions de la dématérialisation et de la digitalisation ou encore les qualités de service de la Poste française, etc. Le Mail Quality club participe également à de nombreuses réunions de travail avec La Poste et les autorités réglementaires telles que l’Arcep.

Améliorer l’offre de service Postal tout en optimisant les coûts 

Groupe d’échanges et de partages, œuvrant dans l’intérêt général, les membres de l’association parlent technologies et nouvelles méthodes tout en observant un travail de veille. Mais l’un des fondamentaux du Mail Quality Club est bien d’améliorer l’offre de service postal en optimisant les coûts des entreprises avec pour résultat, par exemple, que l’offre « Tem’Post V3 » ne soit pas obligatoire pour tous les clients du tarif d’affranchissement industriel. Autre « résultat »: la nouvelle norme européenne sur l’adresse à 38 caractères par ligne a été retardée. Cela laisse ainsi plus de temps aux clients pour la mise en place de cette nouvelle norme qui a de forts impacts au niveau des systèmes d’information des entreprises.

« Nous travaillons via deux axes principaux : vis à vis de La Poste et vis à vis des systèmes postaux alternatifs » indique le Président. L’association souhaite proposer des optimisations  des dispositifs existants ou des innovations avec de nouveaux services pour pouvoir faire baisser in fine les prix. Pour ce faire, les idées ne manquent pas. « Différencier davantage les prix en fonction du temps de distribution pour un service plus éclaté ; ou encore organiser l’acheminement et la distribution des courriers lorsque La Poste est en période creuse. En s’adaptant aux contraintes industrielles, nous pouvons, ensemble, lisser les coûts dans un accord gagnant-gagnant ». Le deuxième axe de conduite de l’association est tourné vers les systèmes alternatifs. Le MQC promeut l’émergence de nouveaux opérateurs pour qu’il y ait une vraie concurrence ainsi qu’une palette de produits et services plus variés et plus différenciés.

L’idée n’est pas de supprimer le papier, bien au contraire. Il doit retrouver une place de choix parmi les autres canaux de distribution. Le MQC s’organise pour que son travail porte ses fruits de manière encore plus concrète dès 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.